Prix et délai

Si prélevé par Multitest

Prix incluant rapport et certificat du laboratoire :

  • Prélèvement et rapport (conforme aux exigences CNESST) :
    • 195 $ pour 6 échantillons et moins
    • 25 $ par échantillon additionnel
  • Analyse en laboratoire :
    • 100 $ par échantillon analysé, 80$ par échantillon pour 9 échantillons et plus
    • 150 $ pour revêtement de sol

Si prélevé par le client

Prix incluant rapport et certificat du laboratoire :

  • Rapport : 95 $
  • Analyse en laboratoire :
    • 100 $ par échantillon analysé, 80$ par échantillon pour 9 échantillons et plus
    • 150 $ pour revêtement de sol

Délai

  • Résultat en 1 à 2 jours ouvrables (7 pour revêtement de sol)
  • Service d’urgence disponible

Questions? Rendez-vous?

Vous pouvez nous téléphoner au 514 990-2063 ou bien remplir
le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons dès que possible.

Qualité et crédibilité
du test

Le test a plus de crédibilité si le prélèvement est effectué par Multitest, ce qui garantit la provenance des échantillons au rapport écrit.

Le laboratoire est accrédité ISO 17025 et reconnu par l’Institut Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST). Les chimistes sont, comme Multitest, assurés contre les erreurs et omissions.

En quoi consiste le test d’amiante
dans les matériaux?

Plusieurs matériaux de construction peuvent contenir de l’amiante : gypse, composé à joints, plâtre/ciment, fini texturé (stucco), mortier à brique, isolants, gaines sur conduits (calorifuge), revêtements de sol, tuiles acoustiques (plafond suspendu), etc.

Il s’agit donc de vérifier si ces matériaux contiennent de l’amiante. En effet, la réglementation québécoise stipule que tout matériau ayant une concentration en amiante d’au moins 0,1 % est considéré comme un matériau contenant de l’amiante et peut être dangereux pour la santé.

Un test d’air est recommandé suite à des travaux impliquant des matériaux contenant de l’amiante.
Cliquez ici pour plus de détails sur le test d’air.

En savoir plus sur nos tests d’amiante dans les matériaux

But du test d'amiante

Il s’agit de vérifier en laboratoire s’il y a de l’amiante dans le matériau testé et si oui, de quel type et en quelle quantité. Le seuil acceptable (la norme) est de moins de 0,1 % en vertu de la réglementation du Québec (Règlement sur la santé et la sécurité du travail, S-2.1, r.13).

Méthodologie du test d’amiante

L’expertise technique est réalisée selon la méthode analytique prescrite au Québec, soit la méthode 244 de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) pour les matériaux et la méthode 198.4 de Environmental Laboratory Approval Program (ELAP) pour les revêtements de sol. Il s’agit de déterminer s’il y a des fibres d’amiante dans les échantillons analysés.

  1. Prélèvement des échantillons :  avec un équipement de protection, le technicien de Multitest prélève avec soin un certain nombre d’échantillons (en fonction du type de matériau) pour une ou plusieurs zones présentant des similitudes d’ouvrages. Le technicien écrit ses observations et note sur un croquis l’emplacement des échantillons prélevés. Ce document sera joint au rapport final.
  2. L’analyse en laboratoire : le chimiste déterminera si le matériau visé contient de l’amiante.
  3. Rapport écrit : Multitest remet un rapport récapitulatif incluant nos recommandations, le certificat d’analyse du laboratoire et notre rapport de prélèvement des échantillons

Nombre d’échantillons à analyser selon la CNESST

Le nombre d’échantillons à analyser pour confirmer l’absence d’amiante dans un matériau susceptible d’en contenir dépend du type de matériau concerné.

Ainsi, pour des matériaux mélangés sur place comme des murs de plâtre/ciment, du composé à joints, du crépi de ciment ou du mortier à brique, la CNESST (anciennement CSST) requiert neuf (9) échantillons négatifs prélevés dans une même zone présentant des similitudes d’ouvrages afin de pouvoir conclure que tout tel matériau ne contient pas d’amiante et que des travaux pouvant émettre des poussières n’ont donc pas à être effectués en condition de désamiantage.

Dans le cas de matériaux manufacturés, comme par exemple des revêtements de plancher, des tuiles acoustiques (plafond suspendu) ou des bardeaux de toiture, la CNESST demande un échantillon de chaque modèle et de chaque marque.

D’autres matériaux, comme les calorifuges (isolants sur conduits), nécessitent d’autres quantités d’échantillons, veuillez donc nous consulter au besoin.

Pour plus de détails, consultez le guide suivant disponible gratuitement sur internet :

  • Gestion sécuritaire de l’amiante produit par la CNESST.

De quoi s'agit-il au juste?

Dû à ses nombreuses propriétés intéressantes (incombustible, bon isolant thermique/électrique/acoustique, etc.) l’amiante a été utilisé intensivement d’environ 1930 à 1980. Cependant, avec les années, il est apparu que l’amiante pouvait causer de graves problèmes de santé.

Aujourd’hui, les applications de l’amiante sont devenues beaucoup plus restreintes. Malgré cela, il reste encore de grandes quantités d’amiante dans les bâtiments (murs, plafonds, isolants, gaines sur conduits, revêtements de sol, tuiles acoustiques, composé à joints, etc.).

Risques pour la santé

L’amiante présente un risque pour la santé des individus lorsque les fibres se détachent des matériaux et se propagent dans l’air (les fibres d’amiante sont alors aéroportées). Il y a donc danger que les fibres soient inhalées, pénètrent dans le système respiratoire et causent, après plusieurs années, de graves problèmes de santé (amiantose, cancer du poumon, mésothéliome, etc.). Les fibres d’amiante aéroportées, invisibles à l’œil nu, sont 400 à 2 000 fois plus petites qu’un cheveu humain.

Les matériaux contenant de l’amiante peuvent être dangereux lorsqu’ils émettent des poussières en raison de leur état ou de travaux qui les affectent (entretien, réparation, rénovation, démolition, etc.). Ainsi, s’ils sont en bonne condition et qu’aucuns travaux ne sont envisagés, des matériaux contenant de l’amiante ne présentent pas de risque important pour la santé (c’est ce que mentionne Santé Canada sur son site web).

Matériaux susceptibles de contenir de l'amiante

Plusieurs composantes du bâtiment (murs, plafonds, isolants, revêtements de plancher, etc.) peuvent être constitués de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, lesquels matériaux comprennent, entre autres, gypse, composé à joints, plâtre/ciment, fini texturé (stucco), mortier à brique, crépi de ciment, isolants, gaines sur conduits, revêtements de sol et tuiles acoustiques.

Mesures de protection lors des travaux

Dès qu’un matériau est considéré comme contenant de l’amiante, peu importe le pourcentage et le type de fibre d’amiante, des protections prévues par règlements doivent être utilisées pour protéger les travailleurs et, indirectement, les occupants du bâtiment concerné lorsque des fibres d’amiante risquent d’être aéroportées lors de la manipulation d’un tel matériau.

Les mesures de protection applicables varient notamment en fonction du type de matériaux contenant de l’amiante et de l’ampleur des travaux concernés et peuvent inclure, entre autres, le port d’un masque ou demi-masque avec filtres P100 (HEPA), le port de vêtements de protection et l’établissement d’un enceinte étanche.

Pour plus de détails, consultez le guide suivant disponible gratuitement sur internet :

  • Guide de prévention Amiante produit par l’ASP construction.

Impact sur la valeur de la propriété

Malgré l’avis de Santé Canada à l’effet que les matériaux contenant de l’amiante ne posent pas un risque important pour la santé s’ils n’émettent pas de fibres dans l’air, la valeur des bâtiments concernés est affectée. En effet, certains acheteurs :

  • ne voudront pas être pris avec ce problème lors de la revente;
  • craindront pour leur santé; ou
  • auront l’intention de procéder à des travaux de rénovation qui perturberont les matériaux en question.

Le coût des travaux d’enlèvement de matériaux contenant de l’amiante varie en fonction du type et de la quantité de matériaux à enlever ainsi que des particularités du bâtiment visé. Chaque cas est un cas d’espèce. Nous ne faisons pas de tels travaux. Nous pouvons toutefois vous référer des entrepreneurs au besoin.

Quels immeubles sont concernés?

Les immeubles construits ou rénovés jusqu’en 1985 environ. Cependant, il n’y a pas de consensus, notamment car les normes acceptables pour l’amiante varient en fonction des provinces, des états et des pays.

Combien de bâtiments sont affectés?

Il n’y a malheureusement pas de données fiables et précises à ce sujet. Au Canada, plusieurs centaines de milliers de bâtiments contiennent des matériaux contenant de l’amiante.

Régions concernées?

Partout au Québec, au Canada et aux États-Unis. Multitest peut faire analyser les échantillons de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante provenant de toutes les régions du Québec.

Coût des travaux correctifs

Le coût des travaux d’enlèvement de matériaux contenant de l’amiante varie en fonction du type et de la quantité de matériaux à enlever ainsi que des particularités du bâtiment visé. Chaque cas est un cas d’espèce. Nous ne faisons pas de tels travaux. Nous pouvons toutefois vous référer des entrepreneurs au besoin.

Informations additionnelles sur internet

Si vous désirez plus de renseignements sur l’amiante, visitez les sites web des organismes suivants :

Vous pouvez également consulter les guides suivants disponibles gratuitement sur internet :

  • Gestion sécuritaire de l’amiante produit par la CNESST;
  • Guide de prévention Amiante produit par l’ASP construction.

FAQ sur l’amiante

En quoi consiste un test d'amiante?

L’expertise technique est réalisée selon la méthode analytique prescrite au Québec, soit la méthode 244-3 de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) pour les matériaux et la méthode 198.4 de Environmental Laboratory Approval Program (ELAP) pour les revêtements de plancher. Il s’agit de déterminer s’il y a des fibres d’amiante dans les échantillons analysés.

  • Prélèvement des échantillons : Avec un équipement de protection, le technicien de Multitest prélève avec soin un certain nombre d’échantillons (en fonction du type de matériau) pour une ou plusieurs zones présentant des similitudes d’ouvrages. Le technicien écrit ses observations et note sur un croquis l’emplacement des échantillons prélevés. Ce document sera joint au rapport final.
  • L’analyse en laboratoire : Le chimiste déterminera si le matériau visé contient de l’amiante.
  • Rapport écrit : Multitest remet un rapport récapitulatif incluant nos recommandations, le certificat d’analyse du aboratoire et notre rapport de prélèvement des échantillons.

Puis-je choisir l'heure de mon test?

Non. Nous communiquerons avec vous la veille du test pour confirmer l’heure du rendez-vous.

Combien de temps votre technicien sera sur place?

Environ 10 min par prélèvement (p. ex. 30 min pour 3 prélèvements).

Est-ce dangereux pour ma santé lors du prélèvement?

Non

Quel est le pourcentage d'amiante acceptable?

Moins de 0,1 %.

S'il y a de l'amiante dans le matériau testé, est-ce dangereux pour ma santé?

L’amiante présente un risque pour la santé des individus lorsque les fibres se détachent des matériaux et se propagent dans l’air ambiant (on dit alors que les fibres d’amiante sont aéroportées). Il y a alors danger que les fibres soient inhalées, pénètrent dans le système respiratoire et causent, après plusieurs années, de graves problèmes de santé (amiantose, cancer du poumon, mésothéliome, etc.). En effet, les fibres d’amiante aéroportées, invisibles à l’œil nu, sont 400 à 2 000 fois plus petites qu’un cheveu humain.

Les matériaux contenant de l’amiante risquent d’avoir des conséquences sur la santé si leur condition ou si un travail (entretien, réparation, rénovation, démolition, etc.) est susceptible d’émettre des poussières de ces matériaux, par une action directe ou indirecte. Ainsi, s’ils sont en bon état et qu’aucun tel travail n’est envisagé, des matériaux contenant de l’amiante ne présentent pas de risque important pour la santé (c’est ce que mentionne Santé Canada sur son site web).

Suis-je obligé d'enlever des matériaux contenant de l'amiante dans mon bâtiment?

Non, aucune loi ne rend obligatoire l’enlèvement de tels matériaux.

Combien d'échantillons doit-on faire analyser?

Le nombre d’échantillons à analyser pour confirmer l’absence d’amiante dans un matériau susceptible d’en contenir dépend du type de matériau concerné.

Ainsi, pour des matériaux mélangés sur place comme des murs de plâtre/ciment, du composé à joints, du crépi de ciment ou du mortier à brique, la CNESST requiert neuf (9) échantillons négatifs prélevés dans une même zone présentant des similitudes d’ouvrages afin de pouvoir conclure que tout tel matériau ne contient pas d’amiante et que des travaux pouvant émettre des poussières n’ont donc pas à être effectués en condition de désamiantage.

Dans le cas de matériaux manufacturés, comme par exemple des revêtements de plancher, des tuiles acoustiques (plafond suspendu) ou des bardeaux de toiture, la CNESST demande un échantillon de chaque modèle et de chaque marque.

D’autres matériaux, comme les calorifuges (isolants sur conduits), nécessitent d’autres quantités d’échantillons, veuillez donc nous consulter au besoin.

Pour plus de détails, consultez le guide suivant disponible gratuitement sur internet :

  • Gestion sécuritaire de l’amiante produit par la CNESST.

Comment dois-je prélever mes échantillons?

Nous ne vous recommandons pas d’échantillonner vous-même. Toutefois, si vous désirez le faire, veuillez nous appeler pour la méthode et les précautions à prendre.

Faites-vous des travaux correctifs en cas de test positif?

Nous ne faisons pas de tels travaux. Nous pouvons toutefois vous référer des entrepreneurs au besoin.

Quelques témoignages de nos clients

« Excellent service et résultat obtenu très vite (le lendemain!) pour tester la présence d’amiante dans un matériau. Merci beaucoup!! »

Alexandre Côté, Blainville

« Un gros merci pour votre excellent service et la rapidité de vos résultats. Je réfère régulièrement Multitest à mes clients et ce dossier confirme une fois de plus pourquoi je vous recommande. »

Stéphane Dufour, inspecteur en bâtiment │L’inspecteur Urbain – services conseils en bâtiments

« Des disponibilités rapides pour nos tests, des professionnels compétents et rigoureux, des rapports clairs… quoi demander de mieux! Nous faisons régulièrement affaires avec Multitest et sommes très satisfaits, merci à toute votre équipe 🙂 »

Martin Forgues, associé │Aire D3 inc. – services de
décontamination

« Expérience agréable à partir du moment où j’ai appelé pour prendre rendez-vous jusqu’à la livraison des résultats. Service rapide et professionnel. Les techniciens ont tout nettoyé et ont laissé les lieux tels qu’à leur arrivée. »

Tony Kababejian, avis Google, Grand Montréal

« Service ultra professionnel et compétent. Ils ont pris le temps d’écouter ma situation et de m’expliquer ce qui s’appliquait en matière de normes et de me présenter les tests qu’il était possible de faire. Il n’y a aucune pression pour vendre des tests dont on n’a pas besoin. On sent vraiment qu’ils cherchent à faire ce qu’il y a de mieux pour le client sans gonfler la facture artificiellement.

Dans le domaine du bâtiment où on est souvent confronté à des individus profiteurs ou carrément malhonnêtes, ce genre de service redonne foi en l’humanité! »

Thanak, avis Google, Grand Montréal

Principales zones desservies par nos experts en amiante

Rive-Nord de Montréal

Nous desservons la Couronne Nord, notamment Laval, Mascouche, Terrebonne, Mirabel, Saint-Jérôme, Le Gardeur, Deux-Montagnes, Saint-Eustache, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Thérèse, Charlemagne, L’Assomption, Repentigny, Saint-Sulpice et L’Épiphanie.

Ville de Montréal

Nous desservons la grande ville de Montréal, notamment les arrondissements suivants : Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, LaSalle, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Montréal-Nord, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun, Ville-Marie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Rive-Sud de Montréal

Nous desservons la une grande portion de la Montérégie, notamment Longueuil, Greenfield Park, Saint-Hubert, Brossard, Belœil, Boucherville, Candiac, Carignan, Chambly, Châteauguay, Delson, La Prairie, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Catherine, Saint-Constant, Saint-Isidore, Sainte-Julie, Saint-Lambert, Saint-Philippe, Saint-Jean-sur-Richelieu et Varennes.