Prix et délai

Test final 4 heures

  • Prix incluant prélèvement, rapport et certificat du laboratoire
  • 495 $
  • Délai : résultat en 1 à 2 jours ouvrables
  • Prix et délai avantageux pour entrepreneurs, appelez-nous

Test quotidien durant travaux

  • Prix incluant prélèvement et certificat du laboratoire
  • 325 $
  • Délai : résultat le jour même si le test est fait en matinée

Questions? Rendez-vous?

Vous pouvez nous téléphoner au 514 990-2063 ou bien remplir
le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons dès que possible.

Qualité et crédibilité
du test

Le laboratoire est accrédité ISO 17025 et est reconnu par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST). Les chimistes sont, comme Multitest, assurés contre les erreurs et omissions.

De quoi s’agit-il?

Il s’agit de déterminer si l’air du bâtiment est contaminé par des fibres d’amiante.

Ces tests sont nécessaires pendant ou après des travaux d’enlèvement de vermiculite ou de matériaux contenant de l’amiante. Ils permettent de vérifier si le travail de décontamination est fait correctement.

En savoir plus sur nos tests d’air amiante

Test final 4 heures

Durée du test : 4 heures.

Ce test est nécessaire suite à des travaux d’enlèvement de vermiculite ou de matériaux contenant de l’amiante. Il permet de vérifier si le travail de décontamination a été fait correctement.

Ce test consiste à déterminer si la quantité de fibres totales excède ou non la concentration de fibres respirables d’amiante établie en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (la concentration doit être inférieure à 0,01 fibre/cm3).

Microscopie électronique à transmission (MET)

Suite au test final 4 heures, dans le cas où la quantité de fibres totales dépasse la concentration établie en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (la concentration doit être inférieure à 0,01 fibre/cm3), nous vous recommanderons alors un deuxième test qui consiste à faire le décompte des fibres respirables d’amiante au moyen d’un microscope électronique à transmission afin de vérifier si la concentration précitée est respectée. Ce test est effectué à partir du même échantillon que celui du test final 4 heures.

Le prix de 295 $ par échantillon pour ce test n’est pas inclus dans les honoraires de départ et le délai est de 3 à 4 jours ouvrables.

Test quotidien durant travaux

Durée du test : environ 20 minutes.

En cours d’exécution de travaux d’enlèvement de matériaux contenant de l’amiante, il s’agit de prendre, une fois par quart de travail, un test d’air de fibres totales dans la zone de travaux et d’afficher le résultat d’analyse dans les 24 heures (généralement, le résultat de la veille est affiché à l’entrée de la zone de travail le matin suivant).

Les résultats de ces tests quotidiens doivent être consignés dans un registre disponible sur les lieux de travail pendant toute la durée des travaux.

Pour ce type de test, bien que la concentration de fibres respirables d’amiante établie en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (inférieure à 0,01 fibre/cm3) ne doit pas nécessairement être respectée (puisque les travailleurs portent un équipement de protection individuel), les inspecteurs de la CNESST (anciennement CSST) surveillent de près la concentration de fibres totales dans l’air de la zone de travaux afin de s’assurer que l’entrepreneur exerce un contrôle adéquat quant à l’émission de fibres durant les travaux, et ce, afin de protéger la santé et la sécurité des travailleurs (et indirectement, celle des occupants).

Bien que certains effectuent un test d’air quotidien additionnel dans le “vestiaire propre” (aussi appelé “vestiaire pour vêtements de ville”) d’une zone de travaux à risque élevé, cette obligation n’existe pas légalement. Cependant, ce test peut être demandé par un inspecteur de la CNESST dans certains cas, par exemple, lorsqu’il y a beaucoup de travailleurs ou de va-et-vient dans une zone de travaux à risque élevé ou lorsqu’il est d’avis que les portes de l’enceinte étanche ne sont pas maintenues fermées adéquatement.

FAQ sur nos tests d’air amiante

Est-ce obligatoire?

Les tests d’air amiante sont légalement requis selon le Code de sécurité pour les travaux de construction (le « Code ») sont le test quotidien dans l’aire de travail pour contrôler la concentration de fibres dans l’air pendant les travaux (article 3.23.16, paragraphe 4 du Code) et le test final (aussi prélevé dans l’aire de travail) pour permettre de démanteler l’enceinte étanche (article 3.23.16, paragraphe 12 du Code) d’une aire de travail à risque élevé sur des matériaux contenant de l’amiante (ou susceptibles d’en contenir).

Bien qu’un test d’air quotidien additionnel dans le « vestiaire propre » (appelé « vestiaire pour vêtements de ville » dans le Code) soit parfois effectué, cette obligation n’est pas légalement requise dans le Code. Cependant, ce test peut être exigé par un inspecteur de la CNESST dans certains cas, par exemple, lorsqu’il y a beaucoup de travailleurs ou de va-et-vient dans une aire de travail à risque élevé ou que cet inspecteur est d’avis que les portes de l’enceinte étanche ne sont pas maintenues fermées adéquatement.

Puis-je choisir l’heure de mon test?

Non. Nous communiquerons avec vous la veille du test pour confirmer l’heure du rendez-vous. Par exemple, s’il s’agit d’un test final 4h urgent nécessitant un résultat le jour même, nous devrons être sur place vers 7h du matin, puisque notre laboratoire doit recevoir les cassettes (échantillons) avant 12h.

Combien de temps votre technicien sera-t-il sur place?

Environ 4h30 pour un test final 4h et environ 1h15 minutes pour un test quotidien simple.

Un test d’air amiante est-il bon pour toute la maison?

Non, un test d’air amiante est bon soit pour une zone spécifique où il y a eu des travaux avec enceinte étanche ou pour un étage d’environ 1000 pieds carrés.

Si mon test est positif (c’est-à-dire, un résultat qui ne respecte pas la norme applicable), est-ce problématique?

Cette question se pose principalement pour le test d’air amiante final 4h.

Un mauvais résultat peut être de deux types.

Le premier est « filtre colmaté ». Ceci signifie qu’il y avait tellement de fibres (de quelque nature que ce soit : poussière, cellulose, desquamations de peau humaine, poils d’animaux, etc.) dans l’échantillon que le chimiste du laboratoire n’est pas en mesure d’effectuer l’analyse. La solution est alors de refaire un nettoyage fin (aussi appelé nettoyage HEPA) des lieux et d’effectuer le test final une autre fois.

Le deuxième est un résultat au-dessus de la norme acceptable (donc de 0,01 fibre/cm3 ou plus). Deux solutions sont alors possibles : (1) refaire un nettoyage fin (aussi appelé nettoyage HEPA) des lieux et d’effectuer le test final une autre fois; ou (2) faire une analyse en microscopie électronique à transmission (MET) sur l’échantillon que nous avons déjà prélevé pour vérifier si ce résultat est dû à une concentration de fibres respirables d’amiante dépassant la norme ou à d’autres types de fibres (dans ce dernier cas, c’est alors jugé non problématique). Si le mauvais résultat est dû aux fibres d’amiante respirables, il faut alors refaire un nettoyage fin (aussi appelé nettoyage HEPA) des lieux et d’effectuer le test final une autre fois.

Des murs et plafonds pouvant contenir de l’amiante ont été démolis il y a quelques mois, un test d’air amiante est-il pertinent?

À priori non.

La bonne chose à faire, s’il reste encore des murs ou des plafonds faits des mêmes matériaux que ceux démolis, c’est de tester ces matériaux puisqu’il est possible qu’ils ne contiennent pas d’amiante. Dans le cas où le test de ces matériaux s’avérait négatif (pas de fibres d’amiante détectées), ce serait une bonne nouvelle et le processus s’arrêterait là.

Si les matériaux démolis contenaient de l’amiante ou qu’il n’est maintenant plus possible de le vérifier (auquel cas, il faut présumer qu’ils en contenaient) , il y aurait dû y avoir des tests d’air quotidiens durant les travaux et un test d’air final (un par étage et/ou par aire de travail) une fois les travaux terminés, mais avant d’enlever l’enceinte étanche protégeant le reste du bâtiment. L’objectif du test d’air final est de permettre l’entrepreneur de retirer les protections mise en place pour éviter que les fibres d’amiante puissent se répandre ailleurs dans le bâtiment pendant ses travaux. Si ces tests avaient été faits au bon moment, nous n’en serions pas à se poser cette question.

Cependant, plusieurs semaines, mois ou années après de tels travaux, si aucun test d’air amiante n’a été effectué alors qu’il aurait dû y en avoir, un test d’air final est le seul test que nous pouvons vous offrir vous permettant un certain confort d’esprit, à savoir que la concentration de fibres totales respecte la norme applicable pour les fibres respirables d’amiante dans l’air. Il faut savoir que si l’endroit où nous faisons le test fait l’objet d’un ménage « régulier », le résultat du test respectera la norme dans la majorité des cas.

Un rapport d’inspection récent mentionne qu’il y a des calorifuges (gaine isolante) sur certaines parties des conduits de ventilation… est-ce une bonne idée de faire un test d’air amiante?

Non, puisque le test d’air amiante n’est pas fait pour ça et ne permettra pas de savoir si ce matériau contient ou non de l’amiante.

La bonne chose à faire serait de tester le matériau puisqu’il est possible qu’il ne contienne pas d’amiante.

Normalement, lorsque des travaux d’enlèvement de calorifuge amianté sont effectués, on procède avec des sacs à gants et un test d’air amiante n’est pas légalement exigé. Cependant, un nettoyage fin (aussi appelé nettoyage HEPA) de l’endroit où des travaux ont eu lieu est fortement suggéré.

Bien que des calorifuges en bon état puissent légalement rester en place, nous sommes d’avis qu’ils présentent un risque pour la santé puisque l’air intérieur du bâtiment circule à proximité d’un matériau qui est susceptible d’émettre des fibres d’amiante à un certain point compte tenu de son vieillissement. Nous vous conseillons alors de consulter un professionnel en désamiantage pour le faire réisoler de façon sécuritaire.

J’ai fait enlever la vermiculite de mon grenier il y a un an sans faire de test d’air et l’acheteur de ma maison en demande un aujourd’hui… est-ce pertinent?

À priori non.

La bonne chose à faire serait d’aller vérifier dans le grenier (en mettant un équipement de protection individuel adéquat) à 10-20 endroits différents s’il reste de la vermiculite (quand c’est le cas, c’est généralement localisé profondément sous l’isolant, près des solives), afin de tester la vermiculite puisqu’il est possible qu’elle ne contienne pas d’amiante. Dans le cas où le test de vermiculite s’avérait négatif (pas de fibres d’amiante détectées), ce serait une bonne nouvelle et le processus s’arrêterait là.

Si la vermiculite contenait de l’amiante ou qu’il n’est maintenant plus possible de le vérifier (auquel cas, il faut présumer qu’elle en contenait) , il y aurait dû y avoir au moins un test d’air final une fois les travaux d’enlèvement terminés, mais avant d’enlever l’enceinte étanche protégeant le reste du bâtiment et de réisoler. L’objectif du test d’air final est de permettre l’entrepreneur de retirer les protections mise en place pour éviter que les fibres d’amiante puissent se répandre ailleurs dans le bâtiment pendant ses travaux. Si ce test avait été fait au bon moment, nous n’en serions pas à se poser cette question.

Cependant, plusieurs semaines, mois ou années après de tels travaux, si aucun test d’air amiante n’a été effectué alors qu’il aurait dû y en avoir, un test d’air final est le seul test que nous pouvons vous offrir vous permettant un certain confort d’esprit, à savoir que la concentration de fibres totales respecte la norme applicable pour les fibres respirables d’amiante dans l’air. Il faut savoir que : (1) puisqu’il a été réisolé depuis et qu’il y a donc de nombreuses fibres en circulation dans l’air, nous ne ferons pas le test dans le grenier, mais plutôt dans une pièce de la zone habitée située en-dessous où se trouve la trappe d’accès; et (2) si l’endroit où nous faisons le test fait l’objet d’un ménage « régulier », le résultat du test respectera la norme dans la majorité des cas.

Témoignages de nos clients sur nos tests d’air amiante

« Merci beaucoup pour la rapidité pour mon test d’air amiante! Ce fut très apprécié puisque j’ai pu isoler mon grenier ce weekend. Merci à toute votre équipe; vous êtes très professionnels et je vous recommanderai. Encore merci! »

Luc Bradley, Pointes-des-Cascades

« Des disponibilités rapides pour nos tests, des professionnels compétents et rigoureux, des rapports clairs… quoi demander de mieux! Nous faisons régulièrement affaires avec Multitest et sommes très satisfaits, merci à toute votre équipe 🙂  »

Martin Forgues, associé │Aire D3 inc. – services de
décontamination

« Je recommande chaudement Multitest. Ils ont pris le temps de bien me conseiller alors que je faisais face à une situation délicate. Je me suis sentie épaulée et 100% en confiance avec cette équipe. Rigueur, efficacité dans les communications, respect du devis. Une très belle expérience. »

Daphné Caron, avis Google, Grand Montréal

« Service ultra professionnel et compétent. Ils ont pris le temps d’écouter ma situation et de m’expliquer ce qui s’appliquait en matière de normes et de me présenter les tests qu’il était possible de faire. Il n’y a aucune pression pour vendre des tests dont on n’a pas besoin. On sent vraiment qu’ils cherchent à faire ce qu’il y a de mieux pour le client sans gonfler la facture artificiellement.

Dans le domaine du bâtiment où on est souvent confronté à des individus profiteurs ou carrément malhonnêtes, ce genre de service redonne foi en l’humanité! »

Thanak, avis Google, Grand Montréal

« Merci beaucoup pour le professionnalisme de toute votre équipe! »

Michel H., estimateur – Isolation Mongrain

Principales zones desservies par nos experts en tests d’air (amiante)

Rive-Nord de Montréal

Nous desservons la Couronne Nord, notamment Laval, Mascouche, Terrebonne, Mirabel, Saint-Jérôme, Le Gardeur, Deux-Montagnes, Saint-Eustache, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Thérèse, Charlemagne, L’Assomption, Repentigny, Saint-Sulpice et L’Épiphanie.

Ville de Montréal

Nous desservons la grande ville de Montréal, notamment les arrondissements suivants : Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, LaSalle, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Montréal-Nord, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun, Ville-Marie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Rive-Sud de Montréal

Nous desservons la une grande portion de la Montérégie, notamment Longueuil, Greenfield Park, Saint-Hubert, Brossard, Belœil, Boucherville, Candiac, Carignan, Chambly, Châteauguay, Delson, La Prairie, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Catherine, Saint-Constant, Saint-Isidore, Sainte-Julie, Saint-Lambert, Saint-Philippe, Saint-Jean-sur-Richelieu et Varennes.